Investir dans le Bitcoin, bonne ou mauvaise idée ?

E-commerce : quels moyens de paiement sont le plus utilisés ?
3 novembre 2017
financier-bureau-documents-graphiques-investissement
Quels sont les placements préférés des français ?
3 novembre 2017
Afficher tout

Investir dans le Bitcoin, bonne ou mauvaise idée ?

iece-monnaie-virtuelle-bitcoin

Le Bitcoin est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre. Passant de « monnaie révolutionnaire » à « technologie peu fiable » d’un article à l’autre, il ne cesse d’alimenter les débats. Voici les bases pour le comprendre et s’il est intéressant d’investir dedans.

Déjà, qu’est-ce que le Bitcoin ?

Bitcoin a été lancée en 2009. C’est aujourd’hui la plus importante monnaie totalement virtuelle. On précise totalement car l’Euro ou le Dollar fonctionnent désormais essentiellement électroniquement, mais il existe quand même des billets et pièces, alors que le Bitcoin n’a aucune émission physique.

En dehors de cette particularité, voici ses deux plus importantes caractéristiques :

Ouvert à tous

Le maître mot de cette monnaie est l’ouverture. On retrouve un système basé sur le collaboratif qui prône la transparence puisque que tout ce qui compose le Bitcoin est rendu public. Du code source aux données des comptes (numéro et montant) en passant par les transactions, chacun peut consulter et contribuer au fonctionnement de cette monnaie.

De plus, elle est autorégulée par des « membres » : ce sont des utilisateurs lambda qui s’occupent de gérer et valider les transactions. Les coûts de transaction sont donc inexistants !

Décentralisation

Bitcoin est un système où les utilisateurs interagissent uniquement entre eux. Il n’y a pas d’intermédiaire et de contrôle de tierces parties (banques, Banque Centrale, sociétés de paiement comme Visa ou Mastercard).

Dis comme ça, on s’imagine très vite que ça va partir en anarchie. Mais rassurez-vous, l’inventeur a pensé à tout : le système est prévu pour s’autoréguler et dispose d’une sécurité quasi-imbattable (on vous passe les détails sur cette partie – on ne voudrait pas déjà vous perdre).

Comment les dépenser ?

Puisque cette monnaie s’échange entre utilisateurs, est-ce qu’on peut la dépenser partout comme une monnaie courante ?

Déjà, il faut disposer d’un porte-monnaie électronique pour posséder des Bitcoin. On peut en créer un sur des plateformes comme BitGo, Armory, Electrum, …

A travers ce porte-monnaie électronique, vous pourrez acheter des Bitcoin à un particulier en lui faisant un transfert direct ou convertir votre argent en achetant une autre monnaie.

En revanche, pour acheter directement à un commerçant, c’est plus compliqué. Peu d’entre eux sont équipés, même si on voit apparaître de plus en plus de sites marchands qui permettent un achat en Bitcoin (par exemple Vente-Privée).

Investissement dangereux ou véritable opportunité ?

Le Bitcoin est extrêmement volatil et cela fait de lui un placement risqué (même la Bourse est paisible à côté !).

En raison de la non-régulation de l’Etat, le Bitcoin est hautement spéculatif : même la Bourse est moins aléatoire car les actions se basent sur l’évolution et l’actualité de l’entreprise. Alors que le Bitcoin ne se base sur … rien. Il est donc impossible de prévoir quelconque variation.

Cela entraîne aussi une absence de garanties : puisque l’Etat n’intervient pas, aucun recours n’est possible. Si votre portefeuille électronique ou le site qui l’héberge est piraté, vous perdez tout.

Nous savons que les français sont frileux sur ces points et préfèrent largement épargner dans des produits sécuritaires. Pourtant, le Bitcoin fait de plus en plus d’adeptes en France. Même si chez nos voisins européens (Angleterre, Belgique, Suisses, Pays-Bas), il rencontre plus de succès.

Pour conclure, notre conseil

Si vous avez le goût du jeu alors lancez-vous ! Investissez une partie de votre épargne dans le Bitcoin en gardant à l’esprit que ça pourra vous rapporter gros mais qu’il n’est pas impossible de tout perdre. En revanche, si vous souhaitez placer tout votre argent en sûreté, passez votre tour.