Quels sont les placements préférés des français ?

iece-monnaie-virtuelle-bitcoin
Investir dans le Bitcoin, bonne ou mauvaise idée ?
3 novembre 2017
Photo site communiqué presse ALG
[Communiqué de Presse] L’aventure continue !
29 novembre 2017
Afficher tout

Quels sont les placements préférés des français ?

financier-bureau-documents-graphiques-investissement

Les français sont les européens les plus prévoyants : nous épargnons 14% de nos revenus alors que le reste de l’Europe est aux alentours de 8% !

Un taux d’épargne aussi exceptionnel est plutôt intéressant, mais reste à savoir vers quels produits se tournent les ménages français.

Les placements en livrets et assurances vies priorisés

Prudence et sécurité avant tout ! Malgré un taux de rendement très bas et qui ne cesse de s’affaiblir, les assurances vies, livrets et PEL ont la côte. Les français sont très vigilants et préfèrent assurer leurs économies plutôt que de les faire fructifier.

Certains économisent même directement sur leurs comptes courants. En effet, dans les exemples précédents (PEL et assurance-vie), le propriétaire ne peut pas retirer son argent à tout moment.

Or, dans un contexte de crise et par peur d’être dans le besoin, les français gardent souvent beaucoup d’argent sur leurs comptes courants !

Ceci ne fait qu’appuyer le constat précédemment exposé : c’est le besoin de sécurité qui prime avant le tout le reste.

Un engouement particulier pour la pierre

Acquérir sa résidence principale ou réaliser un investissement locatif est devenu un objectif pour de nombreux de français.

Même s’il paraît parfois inaccessible, le rêve de propriété séduit beaucoup. Que ce soit pour sécuriser son avenir, se préparer pour sa retraite ou mettre à l’abris ses enfants, posséder un bien est perçu comme positif.

Grâce à des taux exceptionnellement bas, bon nombre de français ont pu accéder à la propriété et ce même sans apport (69 % des demandes de prêt pour un investissement se sont faites sans apport, d’après le Crédit Foncier). Depuis quelques années, l’investissement en immobilier s’est donc démocratisé et attire de plus en plus de personnes.

La Bourse boudée

Commencer à investir en Bourse est considérer comme « passer à la vitesse supérieure ». Une fois un coussin confortable établi, les français sont prêts à se tourner vers des placements plus risqués en se lançant dans la Bourse. Dans la plupart des cas, ceux qui se constituent un portefeuille d’actions ont déjà plusieurs placements en livrets ou assurances-vie.

Cela vient du fait que les ménages français voient le risque de perdre leurs économies avant le gain qu’ils pourraient obtenir – surtout depuis la crise financière de 2008.

Cependant, avec la baisse des rendements des autres placements, les français commencent doucement à se réconcilier avec la Bourse : selon l’AMF, l’actionnariat individuel a augmenté cette année, pour la première fois depuis 2007 !